Même pas peur


The Glitch Mob occupe depuis quelques temps une place d’honneur dans notre podium avec une musique inspirée et construite. La team viens de lâcher son nouvel EP dans la nature, en écoute libre, RUN.

Le trio de L.A. n’en est pas à son coup d’essai, avec EP et LP au compteur, un remix de la BO de TRON calé sur la galette officielle, ainsi qu’une une belle brochette d’autres remix réussis (White Stripes, la Roux, ou encore Swan). Leur patte musicale est reconnaissable entre mille, sans pour autant les empêcher de se réinventer à chaque sortie.

Pour résumer, un son lourd, puissant, aux sonorités très variées, allant de la corde au son totalement électronique. Des effets de rythme à rendre épileptique un stromboscope, des cassures et des drops qui prennent par surprise… J’arrête là, ils vont croire qu’on les drague.

Leurs nouveaux tirés de l’EP We can make the world stop, illustrent trois niveaux d’engagement et de mal-traitance des tympans.

We Can Make The World Stop by The Glitch Mob

On ne resiste pas à l’envie de tapper dans leur discographie, ils ont de la ressource

Fortune Days – DRINK THE SEA by The Glitch Mob

Daft Punk – Derezzed (The Glitch Mob Remix) by The Glitch Mob

Animus Vox – DRINK THE SEA by The Glitch Mob

Drive It Like You Stole It – DRINK THE SEA by The Glitch Mob

Non contents de friser déjà l’indécence dans l’excellence, certaines initiatives visuelles tapent encore plus fort. Leur musique, basée sur des rythmiques fortes mais non monotones, se prête très bien au jeu de la projection sur façade et aux grands effets de lumière, sans que tout le scenario visuel soit compris en 30 secondes, et donc décevant.


pour les plus au taquet, le making-of est

Tous les sons de The Glitch Mob sont dispo sur leur Soundcloud

Quentin & Fabrice

Et plein d'autres choses



Laisser un commentaire